QU’EST-CE QUI VOUS A AMENÉE À LA PROFESSION DE COURTIER EN IMMOBILIER?

Mon père est entrepreneur, et quand j’étais petite j’adorais l’accompagner lors de ses nouveaux projets pour voir les constructions. J’ai toujours eu une admiration pour les gens qui réussissent à construire de si belles choses. C’est une profession pour laquelle il faut avoir de la passion. 

Je suis également interprète, et cela m’aide grandement dans la communication avec les gens de ma profession. Pour moi, l’immobilier n’est pas juste une question d’architecture, mais tout l’aspect humain qui englobe la transaction immobilière. J’ai donc pris la décision de me lancer dans l’immobilier dès que mes deux filles ont pris le chemin de la garderie.

QU’EST-CE QUI A MOTIVÉ LE CHOIX DE VOTRE BANNIÈRE?

RE/MAX est une bannière qui est reconnue à l’échelle internationale. Cette reconnaissance m’a grandement influencée pour prendre ma décision, car si je veux investir de mon temps, je ne veux pas avoir à changer, je veux demeurer stable. De plus, la propriétaire de RE/MAX Ambiance, Ginette Cholette, est une personne extraordinaire qui est toujours à l’écoute de ses courtiers. Je travaille également avec certains spécialistes hypothéquaires, dont Keven Létourneau de la Banque Royale, et notre travail de collaboration conduit toujours à des résultats positifs.

PARLEZ-NOUS DE VOTRE PREMIÈRE TRANSACTION.

Ma première transaction fut dans le secteur Ahuntsic, qui est le secteur où je me concentre principalement. C’était une propriété dont le mandat de courtage était expiré. J’ai donc appelé les personnes responsables qui m’ont très bien reçue, et j’ai vendu la maison en peu de temps. Au moment de la vente, je leur ai même offert de réduire ma commission pour accepter l’offre de l’acheteur que je jugeais très bonne. Ils m’ont rappelé le lendemain pour me dire qu’ils acceptaient l’offre de l’acheteur, mais qu’en plus ils ne baisseraient pas ma commission parce que j’avais fait un excellent travail. Cette transaction m’a énormément aidée à commencer ma carrière du bon pied.

POURQUOI CHOISIR UN COURTIER PLUTÔT QU’UN AUTRE?

Le plus important dans la sélection d’un courtier est d’en trouver un avec qui vous avez des atomes crochus. Il faut être sûr que votre personnalité ainsi que celle du courtier soient compatibles. Il peut parfois arriver que le courant ne passe pas entre deux personnes, ce qui est tout à fait normal.

QUELS CONSEILS DONNERIEZ-VOUS AUX ACHETEURS D’UNE PREMIÈRE PROPRIÉTÉ?

D’abord, pour acheter une première propriété, il faut déterminer le secteur où ils veulent s’établir, ensuite, il faut chercher le type de propriété qu’ils désirent. Je leur conseille de ne pas payer trop cher pour l’obtention d’une première propriété, car s’ils ont un jour des enfants, il leur faudra peut-être toujours se serrer la ceinture. Il ne faut surtout pas que cette propriété devienne leur pire ennemi financier. Lorsque je visite une propriété avec eux, je leur demande toujours de bien évaluer les dimensions des pièces. En effet, beaucoup vont se laisser distraire, par exemple, par la couleur du salon qui ne leur plaît pas et tout de suite vont rejeter de la main cette propriété. Pourtant, avec un simple coup de pinceau, cette maison aurait pu être idéale pour eux. Bref, il s’agit de bien les conseiller et de les rassurer en étant toujours là pour eux.  

PARLEZ-NOUS DES RISQUES DE VENDRE PAR SOI-MÊME.

C’est tout à fait normal de vouloir prendre l’initiative de vendre par soi-même et penser faire plus d’argent. Cependant, tous ne sont pas au courant de tout ce qu’implique la vente d’une maison. Plusieurs transactions sont refusées par la banque à cause d’un contrat mal rédigé. C’est la même chose pour ceux qui veulent acheter par eux-mêmes.

TROUVEZ-VOUS QUE LA PROFESSION A CHANGÉ DEPUIS VOS DÉBUTS EN 2005?

Tout à fait. Notre façon de travailler a dû s’adapter à la hausse constante des prix des propriétés. Auparavant, les prix étaient plutôt abordables, mais aujourd’hui c’est beaucoup plus difficile pour les acheteurs de faire de bonnes offres. Il faut alors redoubler d’effort et offrir le meilleur de soi-même.

VOUS ÊTES RECONNUE ET APPRÉCIÉE POUR...

La première chose que mes clients me disent la plupart du temps est que je suis une personne très patiente. J’écoute avec une grande attention leurs besoins et je trouve toujours un moyen de m’adapter à n’importe quelle situation. Je respecte beaucoup les clients, je veux leur donner le plus de temps possible et qu’ils se sentent à l’aise de me poser des questions, même si ce n’est que pour un petit détail. J’ai l’habitude de toujours fournir des comptes rendus, par exemple au sujet des visites qu’il y a pu avoir. De plus, même en voyage, j’appelle toujours mes clients pour prendre des nouvelles et être certaine qu’ils soient satisfaits.

QU’EST-CE QUI VOUS PROCURE LE PLUS DE SATISFACTION DANS VOTRE TRAVAIL?

C’est lorsque les acheteurs et les vendeurs sont aussi comblés les uns les autres de leur transaction. Également, quand je les appelle des mois plus tard et qu’ils disent se sentir privilégiés d’avoir travaillé avec moi, ça fait toujours plaisir à entendre. Bref, je ne désire que le bonheur des autres et le mien!